Qu’est ce que la méditation de pleine conscience ?

« Méditer ce n’est pas urgent, c’est juste important et très intéressant » Christophe André


Méditer en pleine conscience c’est se donner du temps et de l’attention. C’est se poser dans le corps vivant, respirant, et ouvrir de l’espace à l’expérience telle qu’elle est, amplement et avec bienveillance.

La proposition est de se rencontrer et s’accueillir avec sincérité dans cet espace créateur d’équilibre et s’ouvrir à des réponses respectueuses de soi, de sa vie.

Cette façon d’être là nous ouvre à la réalité de notre esprit, vaste et généreux au-delà des représentations du mental. Il ne s’agit pas de se changer, juste prendre goût à se rencontrer et se découvrir, tels que nous sommes déjà.


« Il n’y a rien de mystique dans le fait de faire attention, d’être pleinement conscient, de méditer, il s’agit juste d’une expérience que nous connaissons déjà : être là.

La méditation de pleine conscience est un entrainement à accueillir et étreindre la réalité des choses d’une façon qui transforme et guérit.

La pleine conscience est « la conscience qui émerge lorsque nous faisons attention dans l’instant présent, délibérément et sans porter de jugement« .

Jon Kabat Zinn

Que peut-on attendre de cette pratique ?

« En écoutant le corps, il nous apprend à revisiter en conscience et prendre soin des blessures du passé avec douceur et sagesse, approcher et nourrir ce qu’il y a de meilleur, de plus profond , à jamais intact en nous ».

Jon Kabat Zinn

Depuis une trentaine d’années, de multiples études scientifiquement irréprochables, menées dans des laboratoires occidentaux ou asiatiques, ont trouvé des vertus tout à fait concrètes à la méditation.

Le MBSR, « réduction du stress basée sur la pleine conscience-mindfulness », de Jon Kabat-Zinn, a montré son efficacité contre le stress ou l’agoraphobie avec crises de panique. La mindfulness based cognitive therapy (MBCT, ou « thérapie cognitive basée sur la pleine conscience »), qui s’en inspire, diminue de moitié le risque de rechute dépressive. Et les effets ne sont pas uniquement psychologiques : ce même programme MBSR – mélange de yoga, de zen et de méditation vipassana – augmente également le taux d’anticorps dans le sang. Les preuves de bienfaits physiques ne cessent de s’accumuler, allant de la guérison des rhumatismes aux troubles respiratoires, digestifs, neurologiques ou même immunitaires, et couvrant globalement toutes les pathologies du stress.

Qu’est ce qu’un cycle MBSR ?

MBSR  (réduction du stress basée sur la méditation de pleine conscience-mindfulness)

C’est un programme laïc inspiré de pratiques Bouddhistes méditatives ancestrales, construit par le Dr Jon Kabat Zinn et qui permet d’apprendre une façon nouvelle d’accueillir les moments de stress quotidiens : délibérément, sans jugement, ouvert, présent à sa sensorialité.

Le ressenti non verbal, corporel, sensoriel est privilégié par rapport à la réflexion intellectuelle ou à l’analyse des situations.

Le cycle est vécu en groupe fermé sur huit séances à raison d’une par semaine ainsi qu’une journée, lors de la sixième semaine.

Au long de ces 8 semaines, nous pratiquons divers types de méditation « formelle ». Couché, assis, debout ; immobile ou en mouvement ; présents au monde des sensations, de la respiration, des pensées, des impulsions, des émotions… L’intention est de nous inviter à contacter la vie telle qu’elle se déploie d’instant en instant à travers notre expérience.

En posant le choix de ces moments de pratique au quotidien, nous nous offrons un espace pour accueillir « l’éventail entier de ce que nous sommes » et de ce qu’est la vie. Cette pratique n’est jamais finie ; elle est gratuite, sans autre objectif que d’être nous-mêmes, simplement nous-mêmes, profondément nous-mêmes. Un « nous-même » non fixé, auquel notre pratique va permettre de se transformer, se renouveler d’instant en instant, comme si c’était la première fois.

Après tout, nous pourrions dire que nous sommes la vie, n’est-ce pas !

Chaque cycle est précédé d’une séance de présentation. Un questionnaire remis à cette occasion doit m’être retourné au moins 8 jours avant le début du cycle.

Dominique Jandot
Instructrice MBSR

Infirmière depuis 37 ans, mon goût de la relation, ma curiosité, ma vitalité, ma confiance dans les capacités de résilience des humains, par-dessus tout peut-être, ma confiance en la vie, ont guidé mes choix professionnels.

J’ai commencé ma carrière dans un service de médecine interne, puis auprès de personnes âgées en hôpital de jour, auprès d’adolescents et depuis une quinzaine d’années dans le domaine de l’addictologie.

Mon investissement vise ici à soutenir la motivation ainsi que les compétences des personnes dans les changements qu’elles mettent en œuvre.

J’accompagne dans ce cadre et depuis 15 ans, un groupe ouvert, hebdomadaire, de sophrologie Caycédienne.

J’aime partager ce qui fait sens, ce dont je fais l’expérience. Nourrie et réjouie par ma pratique de méditation de pleine conscience, j’ai souhaité me former à l’instruction de groupes pour le programme MBSR (Réduction du Stress Basée sur la Mindfulness). Je suis titulaire du Certificat d’Université à la Pleine conscience – Mindfulness délivré par l’Université Libre de Bruxelles (promotion 2012-2014).

J’éprouve une vraie joie à rencontrer les participants des groupes au sein de cette pratique, comme une rencontre « à cœur ».

Je propose également le programme de Prévention de la Rechute en addiction Basée sur la Mindfulness en centre ambulatoire d’addictologie.

© Copyright 2015 - Méditation Pleine Conscience